TECHNIQUES

TRAVAIL DE LA CANNE

         Avec les Pencil Baits

   Les leurres de surface du type Pencil Bait demandent à être utilisés avec une canne rapide, nerveuse et possédant une action de pointe très marquée. Un modèle ayant une longueur de 2,40 m à 2,80 m, pour une puissance de 7-30 g, permet de contrôler correctement le leurre.

 En effet, employés essentiellement en zones calmes et par beau temps, les Pencils Baits sont des leurres relativement légers qu'on lance à une trentaine de mètres maximum et qui se travaillent "à proximité". Cela n'a évidemment rien à voir avec les pêches d'hiver et l'utilisation de leurres plus importants. Inutile d'avoir une grande vitesse de récupération en ce qui concerne le moulinet.

On le choisira parmi les modèles récupérant 80 cm par tour de manivelle (type Symètre 4000 FE Shimano, Emblem 3500 Daiwa, etc.). Deux solutions sont possibles pour le garnir: le nylon classique et tresse. Si vous choisissez le nylon, prenez du 28/100, c'est un bon compromis permettant de pouvoir lancer assez loin tout en ayant une bonne marge de sécurité en ramenant un beau poisson. Si vous optez pour la tresse, choisissez-la en 17, voire même 14/100. A noter que la Fireline de chez Berkley s'affirme comme l'un des meilleurs multifilaments du moment pour ce type de technique: alliant solidité et rigidité, elle permet un bon contrôle du leurre.

 

       La canne en action

    Dans tous les cas, c'est le poignet ou l'avant-bras du pécheur qui travaille avec la canne pointée vers l'eau. Une première méthode de pêche consiste à se placer face au leurre et à imprimer de courtes impulsions à la canne, tout en récupérant doucement au moulinet:

le Pencil Bait frétille presque sur place et l'on obtient cette nage en zigzag (Walking the dog) qui lui est si particulière.

C'est essentiellement à partir de postes surélevés que ceci est possible. Applicable en revanche en tous lieux, la seconde méthode consiste à se placer perpendiculairement à la trajectoire du leurre et à le faire travailler, canne de côté.

Cette position permet alors, comme précédemment, de manier le leurre par petits coups secs à l'aide du poignet, mais aussi par grandes tirées avec toute la canne raide. Préférez les actions rapides des cannes fines et souples. C'est en effet grâce au nerf d'une telle canne que l'on peut encaisser les ruses des poissons piqués.

 

       Avec les poppers

    Pour leur donner un maximum de vie, les poppers doivent être maniés prestement. Les leurres utilisés le plus souvent ne dépassant pas les 10 cm pour un poids moyen de 20 à 25 g, une canne ayant une action rapide est recommandée. On peut donc choisir le même type de canne que pour les Pencils Baits équipée d'un moulinet léger à grande récupération.

 

        La canne en action

 

    La position idéale est de se placer de côté, canne à 80 ou 90° par rapport à l'axe de nage du popper. Cet angle permet de récupérer rapidement la bannière tout en gardant dans son champ de vision la canne, le fil et le leurre. Bien que faisant tous partie de la même famille, chaque popper possède une nage particulière et l'action dépend en fait du modèle utilisé. Ainsi avec l'hydre Tiger (Yo-Zuri) qui plonge en "poppant " sur l'accélération, le mouvement de canne doit être rapide et court. A l'inverse, avec le Chug Bug (Storm ) qui reste à la surface à la tirée, le mouvement de canne doit être plus ample et lent sous peine de voir le popper faire des cabrioles à la surface.

 

       Avec les poissons à hélices

    Avec l'emploi de petits poissons à hélices ne dépassant pas 10 cm (Big Light, Mirrolure), c'est une canne à action rapide d'une puissance de 10g à 40 g et d'une longueur de 2,60 m à 3 m qui permet d'obtenir le meilleur travail.

Avec des leurres plus importants du type Big-big ou Baraka, mieux vaut alors opter pour une canne semi-parabolique ayant 30-100 g de puissance et une longueur de 3,30 m à 3,60 m, voire plus en certaines occasions et du bord. Dans les deux cas, le moulinet équipant la canne sera un modèle à grande vitesse de récupération.

 

        La canne en action

 

Les lancers s'effectuant généralement à grande distance, l'action de pèche débute toujours canne légèrement de côté et haute afin de rester le plus possible en contact direct avec le leurre.

Talon bloqué à la hanche, c'est avec tout l'avant-bras et l'épaule que s'effectue le mouvement. Ce n'est qu'ensuite, au fur et à mesure que le leurre se rapproche, que l'on abaisse la canne.

En fin de course, n'ayez pas peur de "déborder" sur votre arrière pour continuer à faire évoluer votre leurre: c'est souvent ainsi que l'en prend un poisson suiveur de dernière minute.

 

        Avec les poissons nageurs

    Suivant les leurres employés, l'option de la canne est différente. Avec les poissons nageurs du type Jerk Bait (corps effilé et courte bavette) et Longbill Minnow (corps effilé et longue bavette), une canne semi-parabolique ou raide à action rapide d'une puissance de 7-30 g et d'une longueur maximum de 2,90 m équipée d'un moulinet léger récupérant 80 cm par tour de manivelle est idéale.

Avec les Crank Baits (corps ovoïde et longue bavette) qui "tirent" véritablement énormément, mieux vaut alors choisir une canne très raide de 2,50 à 2,80 m possédant une puissance de 10-40 g équipée d'un moulinet "costaud" du type Penn, BG Daiwa... ou à tambour tournant.

 

        La canne en action

    La technique du lancer-ramener, canne haute ou basse selon les circonstances, sans autre maniement pour faire vivre le leurre, est la plus employée. Certes, avec ces leurres qui nagent efficacement presque tout seuls, cette solution simpliste donne d'excellents résultats.

 Il ne faut cependant pas en conclure que "casser" la nage avec des mouvements de canne n'améliore pas l'efficacité du leurre... bien au contraire ! Toutes les spécifications des cannes données représentent l'idéal du matériel à utiliser avec chaque leurre.

A vous maintenant, sur l'eau, de mettre en pratique ces données et de trouver le juste équilibre... celui qui vous convient personnellement !

 

        BIEN ANIMER LES JERK BAITS

    - Le Jerk Bait flottant descend sous l'effet de la traction et remonte lors du relâcher.

    - Le Jerk Bait coulant coule à l'arrêt et remonte légèrement lors de la récupération.

    - Le Jerk Bait en suspension s'arrête entre deux eaux lors du relâcher.

    A noter que plus vous récupérerez canne haute, plus l'angle de la ligne par rapport à la nage du leurre sera ouvert et plus le poisson nageur qu'il soit flottant, coulant ou en suspension sera bridé et restera en hauteur. A l'inverse, plus la canne sera baissée et plus le leurre sera libre de descendre.

    Dans la pratique, les Jerk Baits sont à utiliser:

    - pour la prospection d'une zone de pèche.

    - pour toucher des poissons peu enclins à monter en surface.

    - pour pratiquer une pêche couche par couche de l'eau.

 

    LE JERK BAIT "EN SUSPENSION". Utilisables entre 0,50 et 2 m de profondeur, Les Jerk Baits "en suspension" sont à ramener d'une manière générale suivant la méthode du Stop and Go (tirées franches suivies d'arrêts plus ou moins prononcés).

A noter cependant que certains arrêts peuvent être efficacement remplacés par un travail du poisson nageur presque sur place, à l'aide de quelques petits coups de scion secs, afin de le rendre encore plus "prenant".

    Lorsqu'un poisson (même petit) est mal accroché, n'hésitez pas à sortir l'épuisette: vous aurez ainsi moins de chance de le perdre... pour mieux le relâcher ensuite.

 

Les notes ci-dessus sont extraites du Magazine :

  • la PÊCHE en MER ,
  • Éditions LARIVIÈRE

    Note personnelle :

    De nombreux moulinets disponibles sur le marché, ont les caractéristiques décrites précédemment. Cependant l'usage d'une tresse nécessite un enroulement croisé ainsi que des anneaux de bonne qualité sur la canne.

Le poids de l'ensemble canne et moulinet ne doit pas être excessif , pour un confort lors de longues heures de pêche au lancer. De plus, les longueurs de 2m70 à 2m90 pourraient être augmentées au maximum 3m30 (attention à la puissance ce cette dernière) pour la pêche du bord de mer. Plus la canne sera longue plus elle sera fatigante. En bateau, les longueurs décrites sont suffisantes, l'action de pointe et une bonne reserve de puissance étant primordiales.

LES MOULINETS

- Symètre 4000 FE Shimano : 335 gr, 210 m 30/100, 75cm/tour, 786,00 Fr., Bobine 98,00Fr

- Symètre 6000 FE Shimano : 570 gr, 250 m 35/100, 96cm/tour, 1182,00 Fr., Bobine 148,00Fr

La tresse peut-être utilisée avec ces 2 modèles, Le 4000 a une vitesse de récupération moyenne.

- Emblem 3500 Daiwa : 415 gr, 220 m 30/100, 81cm/tour, 1196,00 Fr., Bobine 542,00Fr

- Daiwa TEAM TDS 3000 IA : 410 gr, 190 m 25/100, 81cm/tour, 1168,00 Fr., Bobine 434,00Fr

La tresse peut-être utilisée avec ces 2 modèles.

- BG Daiwa 30 : 520 gr, 230 m 40/100, 88 cm/tour, 642,00 Fr. , Bobine 218,00 Fr.

 

LES CANNES.

- La TEIGNOUSE "DPSG": 2 m 90, 150 gr, 7 à 35 gr, 2400,00 Fr.

Canne spécifique Des poissons Si Grands.

- SABRE "Penn" : 2 m 80, 310 gr, 20 à 80 gr, 998,00 Fr.

- SYMETRE SPECIAL 330 H "Shimano": 3 m 36, 250 gr, 20 à 60 gr, 999,00 Fr.

- WHISKER SPINNING WS98S "DAIWA" : 3 m 30, 315 gr, 10 à 60 gr, 1049,00 Fr.

- MARKOR "Power soft" : 3 m 00, ? gr, 20 à 80 gr, 424,00 Fr.

 

LES FILS ET TRESSES.

- Fireline Tresse "Berkley" : 17/100, 10,2 kg, 270m, 374,00Fr.

- Powerline spécial Bar : 35/100, 9,4 kg, 360m, 59,00 Fr.

- DAMYL STEEL POWER : 35/100, 10,4 kg, 300m, 122,00 Fr.

Fil peu élastique.

-Fil TORTUE traité mer.

Précédente Suivante